Deux dangers ne cessent de menacer le monde : l'ordre et le désordre. Paul Valéry Une véritable paix n'est pas que l'absence de tensions, mais la présence de la justice. Martin Luther King, Jr. Le monde est pour le bien public, telle est la Grande Voie. Confucius Faites ce qui est juste. Rosa Parks *

Sécurité et prévention du terrorisme et du militarisme

Abonnement au bulletin
Rejoignez-nous sur FacebookSuivez-nous sur Twitter
Rubriques
Sécurité et prévention du terrorisme et du militarisme


Rubriques

---

L’État cosmopolite

Ulrich Beck ¤ janvier 2001
Thèmes liés : Cosmopolitisme ¤ Evolution du rôle de l’État ¤ Innovation politique ¤ Sécurité humaine
Traductions : English (original) . Español .

La menace terroriste mondiale fait partie de la société du risque et estompe la distinction entre sécurité interne et externe. Ulrich Beck en tire une conclusion : pour pouvoir traiter leurs problèmes nationaux, les États d’aujourd’hui doivent se dénationaliser et se trans-nationaliser.

Le terrorisme, qui opère désormais à une échelle mondiale, a ouvert un nouveau chapitre dans la société du risque mondial. Il faut distinguer clairement entre l’attaque proprement dite et la menace terroriste qui par conséquent devient universelle.

La menace terroriste mondiale inaugure une nouvelle ère de coopération transnationale et multilatérale. Elle ne mène pas à une renaissance de l’État nation mais à la découverte et au développement de ce que l’auteur appelle des "États coopératifs et transnationaux". À l’ère de la mondialisation, l’approche nationale devient un obstacle à l’invention transnationale de la politique et de l’État. C’est ce que nous apprennent, de plus en plus explicitement, les questions géopolitiques soudainement émergentes autour de la "sécurité intérieure" sans frontières des ex-États nations et ce que l’on peut reporter aux questions de la menace du changement climatique, la pauvreté dans le monde et les droits de l’Homme.

L’auteur fonde la notion d’État cosmopolite sur le principe d’indifférence nationale de l’État. De la même façon que les guerres civiles religieuses du 17ème siècle se sont terminées par la séparation de l’État et de la religion dans la Paix de Westphalie, l’auteur soutien que l’on pourrait répondre aux guerres mondiales nationales (civiles) du 20ème siècle donneront par la séparation de l’État et de la nation. De même que seul un État areligieux permet la pratique de plusieurs religions, un État cosmopolite aura à garantir la coexistence des identités nationales et religieuses grâce au principe de tolérance constitutionnelle.

Source : Eurozine, http://www.eurozine.com/articles/20... .
Première publication dans "Der Spiegel" (c) Ulrich Beck.



commentaires

---

Liens
Contact
RSS RSS 2.0
Indice de gouvernance mondiale
Cahiers de Propositions
Dossiers et Documents
Base documentaire
Vidéos
Accueil
En bref
La une