Le monde est pour le bien public, telle est la Grande Voie. Confucius Avec la liberté viennent les responsabilités. Nelson Mandela Une véritable paix n'est pas que l'absence de tensions, mais la présence de la justice. Martin Luther King, Jr. Quand tu doutes : pense au visage du plus pauvre et du plus démuni. Gandhi *

Principes juridiques d’une nouvelle gouvernance mondiale

Abonnement au bulletin
Rejoignez-nous sur FacebookSuivez-nous sur Twitter
Rubriques
Principes juridiques d’une nouvelle gouvernance mondiale


Rubriques

---

Un autre système de relations internationales

Le système international construit l’ajustement de chaque société au marché mondial et à sa logique dominante ; il interdit d’autres voies de transformation sociale. La recherche d’alternatives à la transformation de chacune des sociétés implique un autre système international. Pour aller plus loin dans la définition d’une stratégie, l’auteur propose une ligne directrice organisée autour de deux impératifs : une nouvelle constitution du monde fondée sur la démocratie mondiale ; un contrat social mondial fondé sur le respect et la garantie des droits, tant civils et politiques, qu’économiques, sociaux et culturels.

La ligne directrice de la démocratie mondiale et du contrat social mondial donne une orientation et une perspective de refondation du système international et des Nations Unies. Il est proposé de prendre comme axe stratégique de leur mise en oeuvre les mouvements et les luttes pour la démocratisation des relations internationales. Citons en cinq : les luttes et mouvement pour le droit international, pour l’annulation de la dette, pour la fiscalité internationale, pour la responsabilité sociale et environnementale des entreprises, pour la réforme des institutions financières internationales.

Appuyée sur les luttes pour la démocratisation, une plate-forme radicale du système international peut être proposée. Elle comprend : la démocratisation du fonctionnement des institutions qui doivent mettre en oeuvre la régulation internationale ; la mise en place d’instances d’arbitrage et de recours efficaces ; un système international de plaintes ouvert à la saisine des associations citoyennes ; la priorité dans le système international de la lutte contre l’impunité ; l’intégration effective dans le système direct des Nations Unies des institutions financières et commerciales internationales, FMI, Banque mondiale, Société Financière Internationale et OMC ; une nouvelle architecture possiblement fondée sur des ensembles régionaux de coopération et un système de représentation régionale au niveau mondial ; l’obligation des accords et pactes internationaux et de toutes les institutions internationales de respecter la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Source : L’autre campagne
www.lautrecampagne.org



commentaires

---

Liens
Contact
RSS RSS 2.0
Indice de gouvernance mondiale
Cahiers de Propositions
Dossiers et Documents
Base documentaire
Vidéos
Accueil
En bref
La une